Thyroïde

14 plantes médicinales pour la Thyroide

1-Eleuthero (Eleutherococcus senticosus)

Le ginseng de Sibérie  est  une plante adaptogène. Elle est utile à la fois pour l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie .

La plante  aide plutôt le corps à s’adapter à des situations stressantes et contribue également à la santé du système immunitaire.

Comment les surrénales sont intimement liées à la thyroïde  c’est aussi une plante efficace.

 

2- Schisandra (Schizandrae chinensis).

 

 

C’est une protection antioxydante puissante. 

Elle a des effets positifs sur  beaucoup de systèmes :  

  • Système nerveux central,
  •  Système sympathique,
  • endocrinien
  •  immunitaire,
  • respiratoire,
  • cardiovasculaire 
  • gastro-intestinales 
  • prévention de l’athérosclérose,
  •  prévention du sucre élevé dans le sang et en cas de stress chronique.

 

3- Rhodiola (Rhodiola rosea) Verge d’or 

 

plante adaptogene thyroïde

Elle  nous aide à augmenter notre résistance à une variété de facteurs de stress chimiques, biologiques et physiques. 

 

  • l’énergie et la puissance du cerveau.
  • La plante agit comme un antidépresseur,
  • un agent anticancéreux, contribue à l’amélioration du système nerveux central
  • elle a des capacités cardio-protectrices.
  • elle protège les glandes endocrines , surrénales, thyroïde, ovaire, testicules

Elle permet de lutter  contre l’épuisement, que ce soit physique ou mental.

La plante est utile contre les problèmes liés à l’appétit, le sommeil et les maux de tête.

 

4- Ashwagandha (Withania somnifera)

 

Plante thyroïde

L’Ashwagandha est parmi les meilleures plantes quand il s’agit de l’amélioration de la santé de la thyroïde.

Elle permet un équilibre de la thyroïde, si il y a une plante à prendre c’est celle ci, en cas d’hypothyroïdie ou d’hyperthyroïdie.

 

5- Rehmannia ou digitale chinoise

En Asie cette plante est utilisée en médecine , En Europe c’est une plante d’ornement.

.La plante contient

  • les vitamines A, B, C, et D,
  •  d’autres composés, tels que le catalpol, un glycoside iridoïde, qui a des effets positifs contre l’inflammation.
  • traite les troubles hormonaux, tels que la ménopause, le déséquilibre de la thyroïde et l’insuffisance surrénale.

 

6- La réglisse (Glycyrrhiza glabra)

réglisse, thyroïde

La réglisse a de nombreux usages et est considérée comme une plante tonique dans de nombreux systèmes de médecine traditionnelle.

  • La plante est utilisée pour soutenir une bonne digestion,
  • les poumons et la fonction respiratoire et promouvoir une réponse surrénale saine au stress.
  • .Beaucoup de gens qui ont souffert de l’hypothyroïdie ont trouvé que les petites doses sûres de réglisse ont été considérablement bénéfiques.
  • Les personnes souffrant d’hypothyroïdie produisent souvent des niveaux inférieurs de cortisol et la réglisse stimule la production de cortisol par la glande thyroïde, ce qui suggère qu’elle pourrait être utile dans le traitement de l’hypothyroïdie.

 

7-Bacopa (Bacopa monnieri)

 

Le bacopa est un puissant stimulant de la thyroïde, pour lutter contre l’hypothyroïdie.

Certaines expériences ont constaté que l’extrait de bacopa monnieri augmente de 41% la concentration de Tyroxine, tandis que les niveaux T3 ne changent pas. Ceci suggère que les bacosides agissent directement sur la glande thyroïde, stimulant la synthèse et / ou la libération de T4, sans altérer la conversion de T4 en T3. Ces études confirment que la plante a un effet stimulant sur la glande thyroïde.

8- Noyer noir (Juglans regia)

Le noyer noir est un arbre de la famille des noyers qui a été promu comme un remède potentiel contre le cancer, il tue un « parasite » responsable de certains cancers. Les coques vertes fraîches sont utilisées pour fabriquer des médicaments à base de plantes et sont concentrés en juglone. De nombreuses cultures ont utilisé les coques de noix noires pour soutenir un environnement intestinal sain et ils le mange sa haute teneur en acides gras essentiels oméga-3 et en vitamine C.

Mis à part les fruits de mer, le noyer noir est considéré comme l’une des sources les plus riches en iode. La recherche montre que l’iode est un nutriment essentiel qui joue un rôle essentiel dans l’optimisation de la santé et le fonctionnement de la glande thyroïde. En outre, il a été constaté qu’une quantité insuffisante d’iode conduit habituellement à un certain nombre de troubles qui incluent la fatigue chronique, la dépression, la déficience mentale et les goitres.

9-Echinacea

Cette plante très populaire est très utile pour améliorer le fonctionnement du système immunitaire. C’est un anti-oxydant en plus elle a des propriétés anti-inflammatoires, anti-virales et anti-douleur. Ses propriétés sont en fonction de la partie utilisées de la plante ainsi que la qualité du produit. Des personnes atteintes de maladies auto-immunes de la thyroïde ont eu des problèmes en utilisant l’échinacée. D’autres n’éprouvent aucun effet indésirable.

10- Coleus Forskohlii

En médecine ayurvédique cette plante a été utilisée pour traiter les maladies cardiaques, les convulsions, les douleurs spasmodiques et en cas d’une miction douloureuse. Les tisanes contiennent de l’acide rosmarinique et aussi glucuronides et diterpénoïdes flavonoïdes. Les constituants chimiques de Coleus Forskohlii ont donné une excellente activité antioxydante et l’inhibition de l’acétylcholinestérase. Il y a plus de 35 activités biologiques connues pour la forskoline.

Une des plus intéressantes, propriétés est sa capacité à promouvoir les cellules saines par l’enzyme adénosine monophosphate cyclique (AMPc). Cette enzyme est un messager cellulaire, vous pouvez dire que c’est l’intelligence de la cellule quand une cellule effectue correctement sa fonction, dans ce cas de grandes quantités d’AMPc sont trouvées et quand une cellule ne fonctionne pas correctement, de faibles quantités sont trouvées. Les faibles taux d’AMPc se trouvent dans les mastocytes hypersensibilisés et d’autres cellules malsaines qui ne brûlent pas leur graisse stockée.

11- L’aubépine feuilles et fruits

L’aubépine est considérée en Europe comme un traitement sûr et efficace pour les premiers stades de la maladie cardiaque. La plante est utilisée pour favoriser la santé du système circulatoire et du système endocrinien, elle s’est avérée utile dans le traitement de l’angine de poitrine, l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque congestive, l’arythmie cardiaque et des troubles endocriniens. Des études ont démontré que l’aubépine contient des composés actifs aux propriétés antioxydantes.

Les antioxydants sont des substances qui luttent contre les radicaux libres; composés nocifs dans le corps qui modifie les membranes cellulaires, altèrent l’ADN et même causent la mort de la cellule. Les radicaux libres se développent naturellement dans le corps, mais les toxines environnementales (y compris la lumière ultraviolette, le rayonnement, le tabagisme et la pollution de l’air) peuvent également augmenter leur nombre.

12- La mélisse et la thyroïde

La mélisse est un membre de la famille de la menthe, est considérée comme une plante apaisante. La mélisse est une plante incroyable qui est considérée comme bénéfique en agissant directement sur la glande thyroïde. La plante peut bloquer une partie de l’activité de l’hormone thyroïdienne dans le corps. Par conséquent, elle a été utilisée dans le passé pour traiter la maladie de Grave. La recherche montre que cette plante est utile dans la normalisation des activités de la glande thyroïde hyperactive en réduisant la production des hormones thyroïdiennes et atténuer les symptômes associés à une hyperthyroïdie.

13- Les bugles

Pour beaucoup de gens qui ne veulent pas prendre de médicaments antithyroïdiens, les bugle sont une autre option. Il s’agit essentiellement d’une « plante antithyroïdienne ». Les éléments clés comprennent les acides phénoliques (y compris les dérivés caféiques, chlorogéniques, et des acides ellagiques). Les acides organiques dans la plante peuvent diminuer les niveaux de la TSH.

Dans la maladie de Graves, la glande thyroïde produit des hormones excessives, ce qui peut causer des symptômes tels qu’un pouls trop rapide, une perte de poids, une sensibilité à la chaleur, une transpiration excessive, la fatigue et les changements physiques, y compris le développement d’une hypertrophie de la thyroïde (goitre) ainsi que des yeux exorbités. Les bugles semblent influencer le métabolisme de l’iode utilisé par la thyroïde pour produire ses hormones. Seule une très petite quantité est nécessaire pour diminuer la fonction de la thyroïde.


Elles sont contre-indiquées pour les personnes qui ont une hypothyroïdie, et ne doivent pas être utilisées par les femmes enceintes ou allaitantes qui souffrent d’hyperthyroïdie.

Dans une étude impliquant 403 patients en 2013 avec une hyperthyroïdie modérée qui a évalué les effets et la sécurité d’un extrait de la plante, les scientifiques ont observé des améliorations statistiquement et cliniquement significatives dans les symptômes. Ces améliorations ont été constatées, sans effets secondaires majeurs. En raison de l’efficacité des bugles dans la lutte contre une hyperthyroïdie modérée, certains experts estiment qu’elles peuvent remplacer progressivement la prise régulière de médicaments d’entretien.

14-Le guggul (Commiphora mukul)

Le guggul produit une sève résineuse connue sous le nom de la gomme guggul. L’extrait de cette gomme, appelé gugulipid, qui a été utilisé dans la médecine ayurvédique, pour près de 3000 ans en Inde.

L’extrait de Commiphora améliore la conversion de T4 en T3.

Il semble stimuler la fonction thyroïdienne, sans influencer la libération de la TSH hypophysaire, la plante fonctionne directement sur la glande thyroïde et d’autres tissus de l’organisme pour exercer leurs effets. Son action est importante. Quatre-vingt-cinq pour cent de tous les cas d’hypothyroïdie ne sont pas dus à des problèmes de l’hypophyse.

Le problème est avec la thyroïde elle-même et une conversion T4 à T3 est affaiblies dans les tissus en dehors de la glande. 100 mg de Commiphora est suffisante pour obtenir un effet thérapeutique.

 

 

Un commentaire

  • Mary paule

    D’abord curieuse, puis petit à petit intéressée à toutes choses pouvant m’apporter du bien-être.
    Vos conseils ont fait leur chemin, et me voilà, libérée, plus apaisée, certainement, avec des objectifs autres et certainement d’autres valeurs,
    Toujours sur vos conseils, cette cure de déparasitage tout d’abord, suivi de la cure de nettoyage des reins, ont été suivis à la lettre et je compte bien m’atteler à celle du foie.

    Mille fois merci pour votre aide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *